Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 02:10

 

Un complément de ma collection texture en macrophotographie avec quelques clichés pris sur le vif et d'autres issus d'expérience et mises en scène. Ambiance minérale, fractale, lumineuse pour éveiller l'imaginaire et la curiosité au quotidien.

Texture2009 (25) Mammouth cristallisé

Mammouth cristallisé

 

Texture2009 (17) Cheveux magnétiques

 Cheveux magnétiques

 

Texture2009 (24) Topographie d'un arbre

 Topographie d'un arbre

 

Texture2009 (28) Centre dentritique

 Centre dentritique

 

Texture2009 (29) Affaissement routier

 Passage du plan au convexe

 

Texture2009 (26) Coeur de givre

Coeur de givre

 

Texture2009 (27) Pyramides de sel

Pyramides de sel

 

Texture2009 (33) Grille Cathodique

Grille Cathodique 

 

Texture2009 (31) PACE sur l'Italie

PACE sur l'Italie

Repost 0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 00:52
Voici cinq vidéos trouvées sur la toile, pour mieux comprendre les fractales et aussi pour le plaisir des yeux  :

Puissance 10
par EAMES
Un voyage à travers l'infiniment petit et l'infiniment grand.
Il insiste ici sur les notions d'échelle de 10-16 à 1028.
On s'apercoit que ces à notre échelle que la vie est la plus dense, que alors certaines sont faites de vide et d'autres très éloignées ont des airs de ressemblance.
"Nous sommes si petits et tellement grands"




D'une nature fractale
Ce documentaire parle de la géométrie fractale de la nature.
Comment elle s'organise et se structure, la réitération des formes irrégulières.
A écouter attentivement pour mieux comprendre les mathématiques des fractales



E8, Une théorie du tout exceptionnellement simple ?
Par Garett Lisi : surfeur et chercheur indépendant.
Dans un espace à 8 dimensions et sous un aspect très géométrique, il reprénsente un modèle mathématique permétant d'unifier l'ensemble des forces de l'univers.
Il montre ensuite que de simples rotations de cet objet permettent d’expliquer la plupart des relations entre forces et particules observées expérimentalement. Pour plus d'info : @


A l'hiver de ma vie
 
Court métrage en film d'animation créer par 3 étudiant de l'école d'infographie de toulouse (ETPA).
De joli graphisme  (dont certain tirés des fractales) et une belle histoire :
C'est l'avancée d'une vie humaine à travers le temps.
Une accélération du temps, de la croissance à la sénécence.




Merveille du givre à Marolles en Brie
par Antoine du 94
Un montage vidéo à partir de photos de givre.
Ca me rapelle quelqu'uns de mes clichés


Repost 0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 23:52
Voici un article, issu du journal Plume, et écrit par Cédric Gaucherel (INRA Montpellier). Il parle des systèmes complexes, auto organisés ou encore fractals. Réflexions presque philosophiques sur l'agencement du monde. A lire (attention : pour les cerveaux à sang chaud).
Repost 0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 23:20
Avez vous déjà testé ce jeu enfantin qu'est le spirographe ?
Avec un stylo et quelques engrenages vous parviendrez facilement à faire des formes plus originales les unes que les autres.

A l'intérieur du premier engrenage tourne un second avec un angle déterminé. Le nombre de tour avant le retour à son point de départ dépend de la proportion de dents sur chaque engrenage.
Ici, c'est une variante informatique, donc moins manuelle de le spirographe à stylo. Mais finalement, le gestion des paramètre permet au système d'être plus maniable.
Quatre cercles sont imbriqués les uns dans les autres et tournent en même temps. De part leur taille différente, leur vitesse de rotation autour de leur cercle associé n'est pas identique. Le cercle principal subit des variations provenance des autres cercles, et le tracer s'en voit modifié pour former des tores à ressors.
Toute ressemblance avec les orbites des astres de notre système solaire ne serait que pure coïncidence...

Pour cette figure, nous avons :
Cercle 1 Rayon : 1 ; Vitesse de rotation :1
Cercle 2 Rayon 1/2 ; Vitesse de rotation 5 fois plus vite que cercle 1
Cercle 1 Rayon 1/13 ; Vitesse de rotation 30
Cercle 1 Rayon 1/10 ; Vitesse de rotation 500























Pour ceux qui veulent s'amuser, voici les codes lisibles sous R:

a=5
z=30
e=500
r=2
u=10
seq(0, 2*pi, by=pi/(10000)) -> s
seq(0, 2*a*pi, by=pi/(10000/a)) -> d
seq(0, 2*z*pi, by=pi/(10000/z)) -> f
seq(0, 2*e*pi, by=pi/(10000/e)) -> g
cos(s)+cos(d)/r+cos(f)/t+cos(g)/u -> x
sin(s)+sin(d)/r+sin(f)/t+sin(g)/u -> y
plot(x,y, type="l")

Pour faire de nouvelles figures, changez les Six premiers paramètres.
N'hésitez pas à m'envoyer vos oeuvres les plus originales

Repost 0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 02:13

L’origine des codes barres remonte à 1949. Ce premier système de codage fut inventé par Norman Woodland et Bernard Silver. Ce symbole surnommé Bull’eye est composé de cercles concentriques (voir photo). Ce premier code barre ne sera jamais utilisé en pratique. Pourtant ces deux inventeurs aux noms se rapportant aux arbres ont trouvé un lien évident avec les codes barres présent dans la nature.

Les cernes visibles sur la section d’un tronc sont la signature de l’arbre. La taille la couleur des cernes sont étroitement liées aux variations du climat. Les périodes de croissances ralenties correspondent aux bandes noires, et les périodes favorables aux bandes blanches.



La signature chez les animaux aussi semble très courante.

Comment reconnaître un zèbre parmi un groupe de 123456789012 individus ?

Grâce à sa signature en zébrures qu’il porte si bien sur sa peau.

 


 



Et sur 6 milliards d 'êtres humains, nous avons chacun la nôtre.
Alors, signature individuelle ou environnementale ?   Traits d'histoire de vie ou histoire de traits ?


 


 

 

 

















 
Repost 0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 00:15
Avez vous déjà vu un animal avec un nombre de pattes impair ?
----------
La première larme versée été t-elle issue d'un fou rire ou d'une peine profonde ?
----------
A quelle période de notre histoire avons nous pris conscience des étoiles ?



Repost 0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 03:05

Les réseaux hierarchisés sont présents dans au moins deux domaines naturels,
les espèces végétales ramifiées et les réseaux hydrographiques.
Ces deux images sont des réseaux hydographiques modélisés selon l'algorithme des OCN (Optimal Channel Network, de Rodriguez-Iturbe et Rinaldo). Dans le cadre de mon stage en Master recherche en écologie, je reprend ce modèle de génération de réseaux optimisés pour étudier leur topologie fractale (leur agencement dans l'espace, à différentes échelles).
A gauche, vous avez un réseau pluridirectionnel très ramifié, avec des comportements aux petites échelles indépendants de l'orientation globale.
A droite, la figure est largement orientée, les bras des cours se concentrent à l'exutoire avec une orientation globale dominante.

Ce qui est entre autre intéressant est leur similitude avec les végétaux.
Imaginez un vieil arbre tortueux, avec de belles branches et de nombreuses cimettes (cf Timidités), à la manière de notre réseau trés ramifié de gauche. Coupez le tronc à sa base et si l'arbre se regénère, une multitude de rejets vont repousser en recherchant un maximum de lumière. La croissance sera rapide (forte énergie) et l'architecture de celui ci sera expansive (ex-pensive) comme le réseau hydrographique de droite.
Il me semble que ces réseaux sont donc plus ou moins jeunes. Pour ceux qui connaissent la densité du réseau hydrographique de Guyane, ils y reconnaitreront l'image du vieil arbre très ramifié. Et ceux qui flanent au bord des plages pourront retrouver
la seconde image au pieds des vagues, lorsque la microérosion du ressac dessine de façon éphémère sur le sable.


Remerciement à C. Gaucherel (INRA) de l'AMAP à Montpellier.
Pour plus d'info : Téléchargement de ma présentation ppt


Repost 0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 02:13
    On a quelques fois représenté sous la figure d'un arbre les affinités de tout les êtres de la même classe, et je crois que cette image est très juste sous bien des rapports. Les rameaux et les bourgeons représentent les espèces existantes, les branches produites pendant les années précédentes représentent les espèces éteintes. A chaque période de croissance, tous les rameaux essaient de pousser des branches de toute part, de dépasser et de tuer les rameaux et les branches environnantes. De la même façon que les espèces et les groupes d'espèces ont, dans tous les temps, vaincu d'autres espèces dans la grande lutte pour la vie.

tiré du livre "Le Tao de l'écologie" , Edouard Goldsmith, p229.
Repost 0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 11:59

Fractale.jpg Détail d'une image fractale numérique, conçue avec le logiciel Ultrafractal

SpiraleDallage-copie-1.jpgLa spirale :

Très fréquentes dans les images fractales numériques. Plus on augmente la précision de la définition de l'image (effet zoom), plus on avance dans la spirale.On entre dans une troisième dimension suggérée par la 2D, jusqu'au bout du tunnel où il n’y a plus rien.







Le dallage :

A la manière d
es timidités entre les rameaux des arbres, et des arbres entre eux, on trouve dans ces fractales numériques une ressemblance avec  certaines organisations naturelles.
Un élément est réitéré une infinité de fois avec un certain taux de de transformation et de réduction. Ils sont cependant toujours séparés par une zone frontière (timidité).





Mandelbrot2.jpg

Ensemble de Mandelbrot :

Cette figure centrale, appelée "ensemble de Mandelbrot", se retrouve à différentes échelles dans l'image globale. Cette dernière étant elle même cette figure.

On peut aussi apprécier les ramification qui reviennent régulièrement dans les images fractales numériques.

ti_bug_fck
Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 04:10

On parle de timidités pour décrire les espaces entre les rameaux que l’on observe chez certains arbres, comme ce Vochysiaceae de Guyane.

Les scientifiques ne savent pas très bien pourquoi ni comment ce phénomène se met en place.

Il permettrait essentiellement d’éviter l’abrasion des feuilles par frottement.

Le fait est que ces timidités naturelles implique la division de l’ensemble en sous unité plus petites mais de structure identique.

Ces morceaux sont néanmoins délimités par une zone de vide, d’absence de la matière composant les pièces du pulzze.

Néanmoins, ces frontières sont les voix préférentielles des flux énergétiques externes. Le vent s’y engouffre, la lumière passe à travers.

 

Lecture sur le sujet : Plaidoyer pour l'arbre de Francis Hallé

Repost 0